Interview avec le Neyru Crew, ayant eu lieu le 31/01/2013, à 22h37 à 1h24.


Baron Krokenstein : Bonsoir le Neyru Crew ! Et merci d'avoir accepté cette interview.

Neyru : Merci à toi.

Lil ZOZ : Wesh zoulette !

Présentation du Neyru Crew

BK : Parlons d'abord un peu des membres du Neyru Crew. Qui êtes-vous ? Combien êtes-vous ? De quelle ville, ou d'où, êtes-vous originaires ?

NC : On est 4. Y a MC Neyru, MC Roux, Dirty Ed et Lil' ZOZ ! Dirty Ed vient de Brooklyn. Roux de la street, Zoz de L.A sur Argens (Les-Arcs-Sur-Argens) et moi de Pommiers.

BK : De la street ?

NC : De L.A-sur-Argens. C'est une cité médiévale. C'est un preux chevalier.

BK : D'accord.

(Pendant la conversation, Lil ZOZ tombe de sa chaise)


BK : Quels âges vous avez, en moyenne ?

NC : 22 ans, pour tout le monde.


BK : Êtes-vous étudiants, musiciens amateurs ou professionnels ou bien étudiants et professionnels en vidéo et son ?

NC : On est pro à plein temps, dans le rap game. On a signé chez D.BOQ y a un peu plus d'un an, juste avant la vidéo F.U.C.K. Cabinet.

BK : Qu'est-ce que le « rap game ” ? C'est pour dire « dans le monde du rap » ?

NC : Ouais gros. Littéralement, c'est « le jeu à mort du rap ». On lutte, c'est du battle.

BK : Donc, vous ne faites que des clashs ?

NC : On fait des clashs, mais on tabasse aussi le cabinet. Mais l'air de rien, on est en train de taffer sur un gros projet.

Créations et Influences

BK : Passons maintenant à votre travail. Quelles sont vos influences ?

Neyru : Moi, énormément d'IAM et de Booba pour le style. Du rap français, surtout. Et j'aimerais ajouter the Notorious BIG, parce que c'est de la folie : c'est l'origine de mon envie de rapper.

(Pendant la conversation, MC Roux est en train de « freestyler » : improviser des couplets de rap)

MC Roux : Moi, tout d'abord c'est ma merde. Après, toute la culture hip-hop, ça va de soi. Toute sorte de son, même celui de la mère de Dirty Ed.

(Pendant la conversation, Dirty Ed hurle « He eats his own shit ! »)

Lil ZOZ : Alors, pour ma part, mes influences sont vraiment diverses. Je suis passé par differents styles musicaux. Ces derniers temps, il y a eu ASAP Rocky, Mobb Deep côté ricain. Booba aussi fait partie de mes influences. J'aime aussi le côté extravagant de Kanye West c'est un artiste incompris.

BK : And Dirty Ed, tell me about your influences.

Dirty Ed : Okay bro. I've started with the basics : RZA, Ghostface, Tupac, a lot of Eminem. And recently, Action Bronson, Booba, a little ASAP Rocky and NAS, as well.


BK : Pourquoi F.U.C.K. Sous forme de sigle ? Un sens particulier ?

NC : C'est pour insister, on pèse nos mots jusqu'aux lettres.


BK : Pourquoi T.KILLA comme titre du second clash ? Un double-sens particulier, hormis l'alcool ?

NC : Parce que Young de Lil n Young boit de la téquilla et il en parle dans ses chansons. Ils ont chanté le refrain dans la seconde vidéo. C'est eux qui font nos productions.


BK : Pourquoi les bandes-noires horizontales tout le long du second clip ? N'avez pas l'impression que ça raccourcit beaucoup le champ de vision sur un écran déjà au format 16/9 ?

Lil ZOZ : C'est artistique, on évolue, on maîtrise tous les styles. C'est du cinéma, c'est ça la classe, comme les stars, Panoramic style !

Neyru : C'est D.BOQ qui a choisit le réalisateur, il est ricain, c'est un artiste qui a de l'avenir.

BK : Ce n'est que mon avis, mais bon, peut-être qu'il aurait mieux valu les faire disparaître après le titre ?

Dirty Ed : It's all or nothing, man.


BK : Parlons de Lil' N' Young. Que pouvez-vous me dire d'eux ? (Tell me about Lil N Young)

NC : Le mec avec l'autotune, c'est Young. L'autre, c'est Lil.

Dirty Ed : Lil is a science student, he loves maths.

NC : Ils sont avec nous depuis le début, on les a rencontrés lors des soirées clash de D.BOQ. Ils ont kiffé ce qu'on faisait, c'est D.BOQ qui nous a branché à eux. Au début, ils nous ont fait un faux-coup sur Don't Fuck Cabinet, mais ils ont compris qu'on était les meilleurs et sont venus avec nous pour T.KILLA et ils ont posé leur refrain.


BK : Qui sont les nombreux figurants qu'on voit dans les 2 clips ?

NC : C'est un peu tout la famille (famille au sens large : famille, crew, etc.) de Dirty Ed, après y'a des mecs du label de D.BOQ.


BK : Pourquoi les femmes n'ont-elles pas plus de présence que ça dans vos vidéos ? Envisagez-vous de les faire participer plus ?

NC : Parce qu'elles sucent, et parce qu'on les baise

BK : Soyez sérieux. On garde vraiment ça ou on le coupe au montage ?

NC : Elles ne sont pas là pour amuser la galerie, le Cabesh fait ça mais on ne fait pas de nos womens des objets. On les nique juste.

Dirty Ed : Fuck Bitches but respect women.

NC : C'est comme ça qu'on voit les choses, faut faire la part des choses.


BK : Avez-vous créé d'autres morceaux ou albums ? Où peut-on écouter votre travail, s'il a été déjà enregistré ?

Dirty Ed : Double pony shit !!

NC : On rappe tout le temps, on vit le hip hop. Double Poney style, on enregistre pour certaines occasions, on freestyle beaucoup comme on te l'a fait là pendant l'interview.


BK : C'est quoi les têtes de mort qu'on retrouve sur les t-shirt du neyru crew ?

NC : C'est Rabbit Over, notre marque de vêtements, « designé » par MC Roux.

BK : C'est un lapin ? Rien à voir avec le Punisher ? Vous ne craignez pas de représailles de la part du Punisher ?

NC : Tsss… Il peut pas test Lil GOD.

Nu Rho Psi, les 3 lettres lettres sur le seuil de la maison.

BK : On passe à la troisième partie de l'interview : l'emblème devant la maison. Que pouvez-vous m'en dire ?

NC : C'est chez D.BOQ, c'est le nom de sa demeure. Y a la salle où il organise les soirées clash. Ca se lit « Nu Rhô Psi ».

BK : C'est l'endroit appelé « La Clinique » ? Pourquoi l'avoir appelé ainsi ?

NC : Parce que les 3/4 des MC en soirée s'y font démonter par nous. On les charcute comme des chirurgiens. La Clinique, c'est notre QG.

BK : Si les 3/4 se font démonter, qu'en est-il du quart restant ? Vous êtes déjà tombés sur plus forts que vous ?

NC : Jamais mec, on est imbattu.

BK : Alors, où est le quart restant ? Il s'agit d'ex-aequo ?

NC : Ils ne nous affrontent pas : on a remporté 5 fois d'affilée la couronne de D.BOQ.

BK : C'est plutôt confidentiel ou vous faites une grosse com' dessus ?

NC : Non, tout se fait de bouche-à-oreille. C'est assez underground comme milieu. D.BOQ organise tout, il choisit la date, le lieu.


BK : La National Honor Society of Neurosciences, fondée en 2006, a aussi le même emblème. Y a-t-il un lien entre cette association et vous ?

NC : Non, on ne peut pas s'exprimier au sujet du Nurhopsi. C'est très vieux et ça domine.

BK : C'est proche des confréries/fraternités qu'on retrouve aux Etats-Unis ?

NC : J'en dirai pas plus.

BK : Vous ne craignez pas que la National Society of Neuroscience se plaigne ?

NC : Ils ne peuvent pas se plaindre, on est des artistes. On est protégés. D.BOQ, Neggez !

La Présentation de Premier Psaume, par Antoine Daniel.

BK : On va passer à la quatrième partie : la présentation de Premier Psaume, par Antoine Daniel.

NC : C'est quoi ça ? T'es ouf, on fais pas dans la religion.

BK : Non, il s'agit de la vidéo des 4 membres du Cabinet Clan qui font l'amour à des murs.

NC : Ca ne m'étonne pas d'eux, leur secte va trop loin. Faut les soigner.

BK : C'est donc devant la maison de D.BOQ qu'ils ont filmé tout ça ?

NC : D.BOQ, il est aux States. C'est pas tout à fait sa maison.

BK : C'est la maison à qui, alors ? Au Neyru Crew ?

NC : C'est le QG. C'est la baraque, quoi. Tout ça, ça doit être fait sur fond vert.

BK : Attendez ? Que ce soit la scène sur le seuil, la scène avec la voiture, celle avec le jardin ou la chambre, tout ça serait bidon selon vous ?

NC : Ouais, on a demandé à des experts spécialisés en video. Ils ont fait pareil à Antoine Daniel.


BK : Quels ont été les antécédents et évènements qui ont suivi ?

NC : Bah, on a continué à les plier dans le rap game. Puis y a eu T.KILLA, NEGGA ! Mais c'est eux qu'ont commencé dans l'histoire.

BK : Racontez donc votre version, donc ?

NC : Ils ont posté une vidéo, complètements bourrés, un soir à 5h du mat. Ils ont fait les fous. Agression verbale against NEYRU ! Une vidéo dans le genre nul. Et après, on les a « niqués » au MacDo. C'était même pas dans les temps, en plus. Sur une prod du maître B2O, ils ont osé !


BK : A quel point pensez-vous que la vidéo d'Antoine Daniel a pu contribuer à vous faire connaître ?

NC : Tout le monde nous connaissait déjà, en fait.

BK : Tout le monde sauf moi, par exemple. Je vous ai découvert en « enquêtant » sur la vidéo des 4 du Cabinet Clan qui baisent des murs. Sans ça…

NC : En même temps, t'es pas dans le Rap Game. Ca a permis de faire parler de nous à un public insoupçonné. Tant mieux, on va brasser de la moulah !

BK : Ca ne vous fait pas étrange qu'une vidéo d'une blague potache ait pu contribuer à votre succès ?

NC : On était déjà célèbres, mec. On n'a pas vraiment vu la différence.

Les relations avec le Cabinet Clan

BK : Nous en sommes à la cinquième partie : vos relations avec le Cabinet Clan. Pourquoi Lil'N'Young ont-ils bossé avec le Cabinet Clan et le Neyru Crew ?

NC : Lil N Young nous ont kiffé en soirée freestyle. D.BOQ avait déjà fait signer avec Lil'N'Young et voulait aussi les faire monter avec d'autres groupes. L'idée était apparemment de faire signer aussi Cabesh d'où le featuring de traîtes pour Don't. Mais ces cons ont préféré jouer dans l'indé, HA HA HA !

BK : Et en quoi c'est considéré comme une trahison ?

NC : Ils nous avaient promis l'exclusivité ! Ca ne se fait pas, mais on passe, ils font du bon taff. Ca n'arrivera plus, sinon ça sera la merde pour eux.


BK : Connaissez-vous personnellement les membres du Cabinet Clan ? Comment les avez-vous rencontrés ?

NC : Ca date des années collèges.

Dirty Ed (en français) : J'ai étais pas là, au début.


BK : On m'a parlé d'une « histoire des mamans ». Accepteriez-vous de me donner votre version des faits ?

NC : C'est mort, mec. Qu'ils aillent sucer des yacks.

(Pendant la conversation, Dirty Ed suggère plutôt des élans… ou les deux)


BK : Par quel mot qualifieriez-vous vos rapport avec le Cabinet Clan ?

NC : Abused Scrotum


BK : La fausse vidéo en début de clip, c'est une référence à quoi ? (Celle qui se termine par « c'est nul en fait »)

NC : Une référence à leur clash merdique. On t'en a déjà parlé.


BK : Y a-t-il eu réellement un rendez-vous donné à minuit au Cabinet Clan ? Comment cela s'est-il passé ?

NC : Ouais, on leur avait donné rendez-vous pour régler ça dans les règles de l'art et ils se sont défilés. HAHA !

BK : Se donner une explication sur une vidéo-clip mal faite qu'en vaudrait pas la peine ?

NC : Y'avait pas que la vidéo, y'avait l'histoire des mamans mais on en dit rien, et d'autres soucis personnels.


BK : Et au McDo, il s'est passé quoi ?

Dirty Ed : We threw some frying oil at each other, man. Some people have been burned.

BK : What the fuck is wrong, man !? Burning oil ??

Dirty Ed : It started with one of the cabinet guys that threw some Big Mac on Neyru and then we got into a fight. And it ended up with throwing oil. But no serious business…

NC : Y en a un qui qui s'est fait brûler au torse et a perdu son téton.


(Pendant la conversation, les membres du Neyru Crew font référence à des évènements s'étant déroulés dans une 106)

BK : Et l'histoire du mec qu'a pris cher ? Dans la 106 ?

NC : Okay, bah en gros… Vu qu'ils se barrait pas comme les autres, on l'a pris avec nous pour en savoir plus sur leurs véritables projets. On ne sait jamais à quoi ils jouent, ils sont malades.

BK : Et vous n'êtes pas allés trop loin, quand même ?

NC : Nan, il s'en remettra mais il sera sur le bon chemin, maintenant. D'autres sujets, on en a assez dit.


BK : Dans ses couplets, pourquoi MC Roux parle-t-il autant de caca ?

MC Roux : Parce que prout, ma gueule !

NC : Il vit caca, je le comprends pas trop. Mais apparemment, Ed « understands him » comme il dit.

(Pendant ce temps, Dirty Ed hurle « He eats his own shit, man ! »)


BK : A quoi fait référence Lil ZOZ quand il prétend que l'un des membres du Cabinet a « pécho un martien » ?

Lil ZOZ : Je te jure que t'as jamais vu ça. En fait, l'un des membres à une soirée, organisée par D.BOQ, a débarqué complètement cramé à je ne sais quelle drogue. Il a commencé à chercher une fille, il disait qu'il cherchait une guenon pour se reproduire et il est allé choper une meuf qui s'est incrustée. Elle avait le teint vert et qui avait un accent très chelou. Un truc de malade.

BK : L'un des membres du Cabinet ?

Lil ZOZ : Ouais, et l'un des plus influents.


BK : Les altercations verbales et physiques entre le Cabinet Clan et le Neyru Crew ne concernent-elles que les membres de chaque groupe ou bien des fans ont eu la mauvaise idée de suivre (en s'en prenant à des membres du groupes comme à d'autres fans) ?

NC : Y a bien eu quelques dérives, mais seulement des cas isolés.

BK : Vous cautionnez ces actes, conseillez à vos fans de ne pas suivre ou bien vous les encouragez ?

NC : Ils font ce qu'ils veulent. On s 'en fout, on n'a pas de directive spéciale envers nos fans. C'est pas de notre ressort si quelqu'un fait des conneries.


BK : Pourquoi appeler vos rivaux « MC Filou » ?

NC : Tu connais les petits filous tube ?

BK : On parle de yaourt, là ?

NC : Ouais, ils sucent ça comme ils sucent des bites. Ils prônent ça, disent à leurs fans de faire pareil, en signe de rébellion.


BK : Le Cabinet Clan termine sa réponse par « Le Cabinet a gagné la partie ». Qu'en pensez-vous et pensez-vous les clasher à nouveau ?

NC : Le Cabinet n'a rien gagné. Ils s'écrasent face à nous, et avec notre gros projet, rien n'est encore prevu à l'encontre de ces chiens. On ne s'attarde pas sur ces fous.


BK : Envisageriez-vous de « faire la paix » avec vos rivaux et de vous en tenir (ou de revenir) à une rivalité purement artistique, basée sur des clash ?

NC : Nous, ça nous ferait kiffer des feat avec d'autres mecs. Mais pas avec eux, y a plus de rivalité. On n'est pas au même niveau.


BK : Avez-vous un message à laisser au Cabinet Clan, par le biais d'Alt+F4 ?

NC : Fuck cabinet. On est le turfu, eux c'est le ssé-pa.

Questions diverses et absurdes.

BK : J'aimerais vous poser une série de questions plus marrantes/absurdes. Que pensez-vous des petits poneys, en général ? Et leurs adorateurs, les Bronies ?

NC : Les double-poneys, ma gueule. Y a que ça de vrai. Quant aux bronies, ça se mange. (le Neyru Crew n'a pas dû comprendre ce qu'est un brony)


BK : Si vous aviez un ornithorynque, comment l'appelleriez-vous ? Aimeriez-vous être réincarnés en magasins d'outillage ?

NC : Pour l'ornithorynque, ça sera « Ta mère, B2O » ! Pour la réincarnation, ça sera non.


BK : Que pensez-vous du grand complot pétro-judéo-illumino-canino-américano-équido-pharmaco-maçonno-homo-sino-reptilio-templio-communo-félino-sioniste ?

NC : Je suis dans les airs, t'es dans les bouchons. Le game est sur ma bite, à califourchon.


BK : Êtes-vous apathéistes ou partisans du pastafarisme ?

NC : Rastafarayyyy !

BK : Par défaut, on dira que ça sera le Dieu Spaghetti Volant.


BK : Vénérez-vous Raptor Jesus ? Choisissez un nombre entre 3 et 19.

NC : T.REX < T.KILLA. Indigène dans mes chromosomes, je ne m'appelle pas raisin. C'est 10, y a que des n°10 dans ma team (référence footballesque : Zidane, Platini, etc.)


BK : Que pensez-vous du sexe avec les pandas ?

NC : T'es bizarre. T'es chelou. T'as une façon de nous regarder. On te fascine ?


BK : Le christianisme, selon vous, est-il responsable de l'extinction des dinosaures ?

NC : Ta mère n'était pas née que MC Roux baisait déjà des dinosaures.


BK : Auriez-vous des recommandations à donner à Pablo, un lama péruvien de 7 ans et demi ?

NC : Il est beau gosse, le lama ? Comme Serge ?

BK : Ouais, comme Serge.

NC : Alors, une main sur le mic, et l'autre sur les couilles.


BK : Et votre starter préféré ? Plante, Feu ou Eau ?

NC : Pikachu, ma gueule. Pikachu nique tout (référence à la Version Jaune).


BK : Et pour finir, un petit mot à la rédaction d'Alt+F4 ?

NC : On vous aime, mais vous êtes chelous !


BK : Cette interview est donc terminée, merci et à la revoyure !

NC : Peace ma gueule !