Non, je parle pas de ça, faut pas déconner !

Vous êtes claqué après une grosse partie de jeu de rôle et la décence vous interdit de dormir sur un banc de métro ou dans un arrêt de bus ? La maison vous indique où dormir pour pas cher !

Le RER : réservé aux Parisiens, ce lieu magiquement chauffé aux sièges confortables vous permettra de pioncer tout votre saoul. La ligne E avec ses trente minutes de trajet vous assure une bonne sieste. Le gros must étant que le train ne reste en moyenne qu’une dizaine de minutes au terminus ! Avec une carte de transport, ce lieu hors du temps (wagon datant d’avant ma mamie) vous assurera un sommeil réparateur et paisible. À moins qu’un gosse pleure. Ou que votre voisine téléphone à sa bestaaaaah. Ou qu’on essaye de vous faire les poches. Ou qu’on vous mette un taser dans la bouche. Ou…

Vous avez un sommeil trop léger pour dormir dans le RER, votre maigre salaire ne vous permet pas de jouir d’un abonnement aux transports parisiens ? Pas de souci, pour la modique somme de 0 euro TTC, la bibliothèque municipale vous ouvre ses portes ! Avec son calme, son rayon manga/comics/bédé et ses sièges confortables, la bibliothèque fera un très bon nid douillet pour pioncer en journée. De plus, si vous en avez marre que l’on vous regarde mal parce que vous squattez ici tous les jours, mettez des lunettes, prenez du papier, le bouquin des Confessions de Rousseau ou un autre truc chiant dans le style. Faites semblant de bosser sur une thèse et pioncez après dix minutes de travail « acharné ». Si on vous réveille parce que vous bavez sur Rousseau, esquivez en disant cette phrase « Merde… Désolé, j’ai taffé toute la nuit, je tiens plus… Me faut du café. » Puis allez chercher du Sartre pour dormir dessus.

Protip : la Fnac est aussi un bon endroit pour dormir. Enterrez-vous au rayon manga, personne ne fera la différence entre vous et une poubelle.

Zeke