10) Étienne de Crécy — « Punk » — 2007

Eh oui, je commence forcément mon petit top 10 par un morceau électro, et un morceau français tant qu'à faire. Il s'agit de la première moitié du Commercial EP2 d’Étienne de Crécy.

Un son sorti en 2007, il y a sept ans donc (déjà !) mais qui n'est arrivé à mes oreilles que cette année. Moi-même je ne comprends pas pourquoi. Une musique assez monotone et pas trop pêchue qui va très bien en musique d'ambiance.

Bien sûr vous écouterez également l'autre moitié, « Funk », les deux morceaux vont très bien ensemble : ils se complètent pour former un EP de qualitay.

9) Diam's — Si c'était le dernier — 2009

Ah, là, je risque de me faire des ennemis. Et pourtant ! Laissez de côté tous vos a priori sur le rap pendant dix minutes. Voici un magnifique morceau qui montre que le rap n'est pas forcément du bruit de mots traitant des sujets hyper profonds comme « comment on te nique dans ma cité » ou « pourquoi t'irais pas niquer ta mère pour voir ».

Diam's sort en 2009, avant qu'elle ne se couvre d'un voile, l'un des meilleurs albums de rap français. Il y a donc les sujets du morceaux mais aussi l'écriture, la façon de chanter certains passages, la performance… Tout ça pour aboutir à un morceau mature et émouvant je trouve. Je vous en dis pas plus, je vous laisse écouter.

Je vous conseille tout l'album en fait, l'occasion de se réconcilier avec le rap.

8) Modeselektor — « Art & cash » (Phon.o remix) — 2010

Il s'agit d'un remix. Je sais, c'est pas super ouf comme morceau à mettre dans un top 10 mais bon, le remix est tellement loin de l'original qu'il mérite ici sa place à part entière.

Je ne vous en dis pas plus, si ce n'est « Quoi, vous ne connaissez pas Modeselektor ??!!! »

7) Pendulum — « Immunise » — 2010

Changement de sujet, augmentons un peu le nombre de BPM. Je trouve que c'est le morceau à retenir de l'album Immersion de Pendulum. Il va rejoindre ses illustres ancêtres tirés de Hold your colours et atterrir dans ma play-list « kiboujbien ».

Ah je vous ai pas dit, baissez un peu le son si vous avez des voisins cardiaques.

6) La Roux — « Tigerlily » — 2009

La Roux oui, et son album éponyme sorti en 2007 (une superbe année pour la musique). En fait j'aurais aimé mettre tout l'album mais la règle c'est de mettre dix morceaux par personne. ^^

Bah c'est con à dire, mais cet album je l'ai écouté en boucle cette année alors il trouve obligatoirement sa place dans ce classement. Honnêteté avant tout.

5) One-T — « My satisfaction » — 2010

Et là encore, difficile de trouver un morceau dans cet album. One-T vous vous souvenez (pour les plus de 20 ans) ? Ces petits clips en dessin animés. Cette musique de club qui nous faisait danser dans les boums.

Et bien non, ils ne sont pas morts en fait, et ils ont même sorti un album étonnant pourtant passé inaperçu. Personne n'aime les mélanges entre rap, hip-hop, wubwub, musiques latino, pop et riffs de rock.

Pourtant, ici, le mélange est excellent et l'album s'enfile tout seul du début à la fin, voir en boucle.

4) Parov Stelar — « Booty Swing » — 2012

Parov stelar fait partie de ces artistes que tout le monde connaît sans connaître. « Air », « Cassius », « Archive », « Massive Attack », « Fatboy Slim ». On a tous déjà entendu mais impossible de mettre un nom sur le morceau.

« Booty swing », c'est la musique qui plaît à tout le monde. La musique au succès garanti auprès de vos proches. Essayez, vous verrez. C'est un son frais et nouveau, bâti sur les cendres du swing de papy et mamie.

Je vous laisse vous bougez vot' popotin et écouter les morceaux les plus populaires de Parov Stelar.

3) Balkan Beat Box — « Hermetico » — 2007

Le podium enfin. J'aime Balkan Beat Box pour leur histoire. Pour ce pari musical, ce mélange de styles et de cultures. BBB me fait penser à Infected mushroom en ce sens. Ouais, paie ton grand écart ! Mais si, les origines tout ça… Wai, bref.

Je connaissais de nom, j'ai déjà entendu à la radio mais je n'avais jamais écouté leurs albums en entier — erreur réparée cet été en vacances. Hermetico est sans doute le symbole de cette musique néo-méditerranéenne qui cartonne. À tel point que certains « artistes » (qui n'ont d'artiste que le nom) outre-Atlantique vont vendre des centaines de milliers de disques et squatter le top des hit-parades en faisant une simple et grossière reprise de ce morceau.

Si si, vous allez reconnaître.

2) L'Impératrice — « Le Baron Rouge » — 2014

Je vous présente l'Impératrice. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un groupe de jeunes garçons français originaires du Sud (quoi, vous voyez pas le rapport ?) qui sortent en 2014 leur premier EP, font les premières parties de certains concerts et se produisent dans les bars branchés…

Si vous avez été déçu par le dernier album des Daft Punk — et vous l'avez forcement été — réconciliez-vous avec l'électro-funk made in France. « Le Baron Rouge » est sans doute leur morceau le plus connu et le plus facilement digérable pour les néophytes du genre. Je vous laisse savourer ce petit son à l'ambiance extraordinaire.

1) C.2.C — « F.U.Y.A » — 2012

Tadaaaaaaam ! Numélo ouno, neumbeur ouane, toussa toussa. « F.U.Y.A » sorti il y a deux ans déjà sur le très bon album Tetr4 de C.2.C. Je triche un peu car j'ai découvert ce morceau en 2013, mais je l'ai tellement écouté cette année qu'il a sa place dans ce classement. Voilà, nous sommes dans le XXIe siècle. On peut dire qu'on est dans l'électro, et pourtant, il n'y a pas de boum boum — bien que l'électro ne se résume pas à ça, mais je fais simple. Ça bouge et pourtant c'est lent, calme. On ne sait dire si c'est une vielle musique remise au goût du jour ou une musique d'aujourd'hui aux sons anciens. Il fait partie de ces morceaux modernes qui apportent les bases d'un nouveau genre en utilisant des instruments tels le piano, le violon, la guitare de Saule, la contrebasse, l'accordéon, le clavecin, l'orgue… Les instruments sont sortis de leurs carcans habituels et utilisés uniquement pour leur son et les émotions qu'ils peuvent procurer. Toute la magie se trouve dans le mixage, les doigts en or des DJ's et une grosse production qui cartonne. C'est également, d'après C.2.C, le meilleur morceau de l'album.

Je vous laisse découvrir.