10) Passenger — « Circles »

Passenger a commencé à surfer tranquillement sur la vague de son succès au début des années 2012, avec le titre « Let her go », une balade aux teintes mélancoliques à souhait. Sa voix éraillée, reconnaissable, est un atout considérable de démarcation parmi le flot ininterrompu de titres deep house que l'on a pu entendre depuis cet été. Alors rien que pour les nombreuses soirées bières & bougies que j'ai pu passer en écoutant le remix de « Circles » par Elkoe, je fais figurer ce dernier dans mon Top 10.

9) Florence + The Machine – « Breaking Dawn »

Remarquée pour sa prestance de reine anglaise au charme froid, Florence Welch a marqué le paysage audiovisuel en apparaissant sur la bande-son du film de Baz Luhrmann, The Great Gatsby sorti en 2013. Son troisième album, sobrement intitulé Ceremonials, a beaucoup tourné dans ma playlist de l'année. « Breaking Dawn » salue la prestance des Anglais lorsqu'il s'agit de créer de la musique pop.

8) Kyary Pamyu Pamyu – « PONPONPON »

Ceux qui regardent la chaîne Nolife de temps à autres connaîtront déjà. Pour les autres, je vous propose de poser la partie réfléchie de votre cerveau cinq minutes, le temps d'écouter (et de regarder !) l'un des succès nippons les plus populaires en Europe. J'ai découvert Kyary Pamyu Pamyu lorsqu'un ami à moi m'a confié avoir passé un an de sa vie à s'être réveillé sur cette musique. Et il faut bien avouer que niveau « musique entraînante qui te reste dans le crâne toute la sainte journée », c'est assez efficace. Jugez par vous-même.

7) CUT_ – « Papaoutai »

On nous a déjà rabâché le succès de Stromae un nombre incalculable de fois, et c'est pas prêt de finir vu les interviews qu'il fait en ce moment sur le territoire américain. Cependant, certains de ses titres ont finis à la moulinette reprise, et CUT_ s'en sort plutôt très bien à ce petit jeu. Complètement inconnu du grand public il y a encore deux ans, le groupe hollandais propose une version bien à eux, très fraîche et bien loin des coups de clavier électro à tout va qui ont fini par me donner envie de balancer ma radio à chaque tentative d'écoute.

6) Arkona — « Yarilo »

Grâce à notre super rédac-chef d'enfer et pas du tout hipster (wink), j'ai découvert ce groupe de métal russe, ou plus particulièrement leur chanteuse, dont l'étendue sonore surprend beaucoup à la première écoute (mais ce n'en est que meilleur !). « Yarilo » est le chant qui fête l'arrivée du printemps : alors bien que nous soyons en fin d'année, dégustez ce cri de joie (et guttural) !

5) Parov Stelar – « Catgroove »

C'est en regardant une vidéo de danse urbaine en début d'année que je suis tombée sur « All night » de Parov Stelar. « Catgroove » est dans la même lignée : un beat très propre, des sonorités un peu balkaniques, une touche électro discrète, un sample efficace. Autant d'ingrédients qui ont, en toute logique, font du compositeur autrichien la coqueluche des soirées. Tout le monde connaît, mais ce serait mentir que de dire que ce titre n'a pas sa place dans le Top 10 de mon historique d'écoute.

4) Bastille & Ella Eyre – « No Angels »

Bastille est un groupe que j'aimerais énormément voir en concert, mais malheureusement pour moi, ils ne font aucune date en France cette année. En attendant, je vous propose de découvrir ce groupe anglais, qui excelle autant dans les compositions personnelles que dans les reprises « à leur sauce ». Comprenez des mélanges improbables et pourtant efficaces, comme une reprise de Miley Cyrus avec Le Roi Lion, Eminem et Billy Ray Cyrus en guests, ou encore du Lana Del Rey façon Requiem For a Dream. Dans cette veine, « No Angels » reprends un titre R&B en vogue dans les années 2000, « No Scrubs » du groupe TLC, en additionnant des passages du film d'Hitchcock, Psychose, et quelques sonorités du titre « Angels » des XX. Une façon efficace de rendre la soupe froide meilleure qu'en sortant du pot.

3) Iphaze – « Apostasy »

Bon, j'avoue, je triche un peu. J'ai découvert cette musique en fin d'année dernière, mais je l'ai principalement écoutée cette année, grâce à un ami qui a toujours trente-six milles petits groupes qui ne payent pas de mine à me faire découvrir. Iphaze est le genre de groupe qui t'en envoie plein la tronche dès le début. Après la volée de bois vert, le brasier infernal. « Apostasy » est une pépite, une petite bombe dissimulée dans la poche, qui vous happe et ne vous lâche plus jusqu'à la fin du morceau (et du clip, qui reste d'un gore excellent !).

2) Ennio Morricone – « Once Upon a Time in America »

Ça fait déjà quelques années que je connais le film, mais j'ai toujours été fascinée par les compositions d'Ennio Morricone. Ce film, déjà fabuleux, est servi par une bande-son élégante et efficace. Je ne le place pas ici dans le Top 3 pour son nombre d'écoute, mais pour les émotions qu'il me procure. En cela, j'espère qu'il en sera de même pour vous.

1) Chad Valley – « Shell Suite »

Ici, c'est clairement pour le nombre d'écoutes que je le place premier. « Shell Suite », c'est un peu le bruit de fond de ma vie en ce moment. Que ce soit pour me lever, pour faire à manger, pour travailler ou pour recevoir des amis, ce titre n'est jamais bien loin. En soi, il n'est pas révolutionnaire musicalement, mais il m'évoque ce voyage en voiture, sous le ciel écrasant, avec très justement, ces coquillages en contrebas...